Blog navigation

Derniers articles

La tasse créateur Grain Noir 2020 by Jessica Jurenak

0 Aimé

Chaque année, nous vous ferons découvrir un artiste et sa tasse créateur. Il s’agit de réalisations originales imaginées par des artistes pour Grain Noir. Cette action a pour vocation de faire découvrir les talents de nos régions à travers un objet unique et exclusif.

Entrons dans l’univers de Jessica Jurenak

GN: Peux-tu me parler de toi, quel est ton parcours et quelles sont tes influences ?

Jess: Pendant le gymnase j’ai fait un diplôme artistique puis une formation de photographe à Vevey au CEPV. J’ai toujours été  très intéressée par les bandes dessinées, plus particulièrement par Bilal et Loisel. Je me suis orientée dans la photographie car il fallait faire un choix professionnel et ça restait dans le domaine artistique. Je puise mes influences sur les réseaux sociaux, je collectionne les images qui me plaisent sur Pinterest! 

GN: Peux-tu nous expliquer ta démarche artistique ?

Jess: J’habite à la campagne, mes voisins sont la forêt, les oiseaux et les animaux. J’adore la nature! C’est une source d’inspiration qui me parle et qui me fait du bien. J’aimerais beaucoup faire de la photographie animalière et explorer le monde du vivant. Je travaille d’après photo mais j’aime ajouter ma touche personnelle.

GN: Quelles sont tes techniques de création ?

Jess: Je travaille beaucoup à la main, je fonctionne à l’ancienne. J’aime mixer les techniques; les crayons, la couleur et j’ajoute mon style grâce à mes connaissances en photographie.

GN: Projettes-tu d’exposer tes œuvres ? As-tu une exposition actuellement ?

Jess: J’aurai dû, mais la situation spéciale de cette année avec la COVID 19 a tout bloqué. J’ai exposé mes œuvres au LOCAL à Vevey, en 2016. J’ai un site Internet et Instagram également. Je projette de faire une exposition l’année prochaine.

GN: Tu as réalisé un dessin pour Grain Noir, un colibri qui vient butiner une fleur d’hibiscus, peux-tu expliquer ta méthode de création, que t’inspire ton dessin ?

Jess: Je cherchais quelque chose de léger. Le colibri est un oiseau très intéressant: il est fin, léger. La fleur d’hibiscus représente la générosité de la nature, je trouve que ce couple est très beau, il y a quelque chose d’onctueux, de fragile et de délicat. Le thème me parlait beaucoup et j’ai adoré travailler sur ce projet. Le côté unique et exclusif valorise mon travail.

GN: Nous vivons une drôle d’époque, comment imagines-tu les modes de consommation de demain et pourquoi est ce important pour toi ?

Jess: Je trouve que c’est important de sensibiliser davantage les gens à consommer local et moins aller chez les gros, sans citer de nom. Je trouve que c’est important de valoriser l’aspect humain, le travail et l’artisanat. Comme vous l’avez fait avec moi par exemple. J’ai été super contente que vous ayez fait appel à moi.

GN: Est-ce que tu consommes du café ?

Jess: Oui je suis une grande buveuse de café (rires) même si je ne suis pas une experte! J’ai beaucoup à apprendre à ce sujet. J’en bois au travail comme à la maison.

GN: Et que recherches-tu dans ces moments où tu consommes du café ?

Jess: Des fois c’est une simple habitude, j’aime le boire seule et aussi avec d’autres personnes. Je trouve que le moment du café est très convivial. Le café rythme les journées. J’ai envie de découvrir de nouvelles sortes de café et d’augmenter mon plaisir et la variété des produits en fonction de l’humeur, du temps qu’il fait, etc.

GN: Maintenant que tu as pu déguster nos cafés, que t’évoquent Les cafés Grain Noir ?

Jess: J’ai bien aimé goûter tous ces cafés, c’est assez intense comme café, ça semble classe et on voit que c’est un produit de qualité, qui tend au haut de gamme mais qui reste accessible financièrement.

GN: Grain Noir torréfie uniquement des Arabicas pure origine : Sais-tu ce que c’est ?

Jess: Je connaissais le nom d’arabica mais je ne savais pas ce que cela voulait dire. Maintenant que je connais cette variété de caféier, je vais un peu plus regarder les origines des cafés que j’achèterai.

GN: Reconnais-tu les différences aromatiques entre les cafés que tu as pu déguster?

Jess: Oui, J’ai trouvé le Costa Rica un peu plus corsé que l’Indien. Lorsque tu m’as proposé les deux réglages avec l’indien, je ne savais pas que les réglages de la machine avaient autant d’incidence sur le goût du café.

GN: Nous venons de changer le design de nos paquets. Comment les trouves-tu, qu’est ce que cela t’évoque?

Jess: C’est très différent de l’ancien, on passe dans un autre univers, du noir au blanc. Ça fait penser à quelque chose d’aérien, de plus léger. Le packaging noir fait chic, mais le nouveau, plus coloré je le trouve plus féminin. Je trouve que c’est très original, il y a quelque chose d’artistique qui me plaît bien.

GN: Le café en grain nécessite pour le consommer, un moulin ou une machine automatique. Est ce un frein pour toi?

Jess: Actuellement oui car je ne suis pas équipée, mais avec ce que j’ai découvert aujourd'hui chez vous, ça donne envie d’investir dans une machine automatique ou un moulin pour avoir un peu plus de plaisir dans ma consommation de café. Je pense qu’avec la quantité de café que je bois, c’est forcément intéressant, je vais faire ma liste au père Noël ;)

GN: Peux-tu me parler de toi, quel est ton parcours et quelles sont tes influences ?

Jess: Pendant le gymnase j’ai fait un diplôme artistique puis une formation de photographe à Vevey au CEPV. J’ai toujours été  très intéressée par les bandes dessinées, plus particulièrement par Bilal et Loisel. Je me suis orientée dans la photographie car il fallait faire un choix professionnel et ça restait dans le domaine artistique. Je puise mes influences sur les réseaux sociaux, je collectionne les images qui me plaisent sur Pinterest! 

GN: Peux-tu nous expliquer ta démarche artistique ?

Jess: J’habite à la campagne, mes voisins sont la forêt, les oiseaux et les animaux. J’adore la nature! C’est une source d’inspiration qui me parle et qui me fait du bien. J’aimerais beaucoup faire de la photographie animalière et explorer le monde du vivant. Je travaille d’après photo mais j’aime ajouter ma touche personnelle.

GN: Quelles sont tes techniques de création ?

Jess: Je travaille beaucoup à la main, je fonctionne à l’ancienne. J’aime mixer les techniques; les crayons, la couleur et j’ajoute mon style grâce à mes connaissances en photographie.

GN: Projettes-tu d’exposer tes œuvres ? As-tu une exposition actuellement ?

Jess: J’aurai dû, mais la situation spéciale de cette année avec la COVID 19 a tout bloqué. J’ai exposé mes œuvres au LOCAL à Vevey, en 2016. J’ai un site Internet et Instagram également. Je projette de faire une exposition l’année prochaine.

GN: Tu as réalisé un dessin pour Grain Noir, un colibri qui vient butiner une fleur d’hibiscus, peux-tu expliquer ta méthode de création, que t’inspire ton dessin ?

Jess: Je cherchais quelque chose de léger. Le colibri est un oiseau très intéressant: il est fin, léger. La fleur d’hibiscus représente la générosité de la nature, je trouve que ce couple est très beau, il y a quelque chose d’onctueux, de fragile et de délicat. Le thème me parlait beaucoup et j’ai adoré travailler sur ce projet. Le côté unique et exclusif valorise mon travail.

GN: Nous vivons une drôle d’époque, comment imagines-tu les modes de consommation de demain et pourquoi est ce important pour toi ?

Jess: Je trouve que c’est important de sensibiliser davantage les gens à consommer local et moins aller chez les gros, sans citer de nom. Je trouve que c’est important de valoriser l’aspect humain, le travail et l’artisanat. Comme vous l’avez fait avec moi par exemple. J’ai été super contente que vous ayez fait appel à moi.

GN: Est-ce que tu consommes du café ?

Jess: Oui je suis une grande buveuse de café (rires) même si je ne suis pas une experte! J’ai beaucoup à apprendre à ce sujet. J’en bois au travail comme à la maison.

GN: Et que recherches-tu dans ces moments où tu consommes du café ?

Jess: Des fois c’est une simple habitude, j’aime le boire seule et aussi avec d’autres personnes. Je trouve que le moment du café est très convivial. Le café rythme les journées. J’ai envie de découvrir de nouvelles sortes de café et d’augmenter mon plaisir et la variété des produits en fonction de l’humeur, du temps qu’il fait, etc.

GN: Maintenant que tu as pu déguster nos cafés, que t’évoquent Les cafés Grain Noir ?

Jess: J’ai bien aimé goûter tous ces cafés, c’est assez intense comme café, ça semble classe et on voit que c’est un produit de qualité, qui tend au haut de gamme mais qui reste accessible financièrement.

GN: Grain Noir torréfie uniquement des Arabicas pure origine : Sais-tu ce que c’est ?

Jess: Je connaissais le nom d’arabica mais je ne savais pas ce que cela voulait dire. Maintenant que je connais cette variété de caféier, je vais un peu plus regarder les origines des cafés que j’achèterai.

GN: Reconnais-tu les différences aromatiques entre les cafés que tu as pu déguster?

Jess: Oui, J’ai trouvé le Costa Rica un peu plus corsé que l’Indien. Lorsque tu m’as proposé les deux réglages avec l’indien, je ne savais pas que les réglages de la machine avaient autant d’incidence sur le goût du café.

GN: Nous venons de changer le design de nos paquets. Comment les trouves-tu, qu’est ce que cela t’évoque?

Jess: C’est très différent de l’ancien, on passe dans un autre univers, du noir au blanc. Ça fait penser à quelque chose d’aérien, de plus léger. Le packaging noir fait chic, mais le nouveau, plus coloré je le trouve plus féminin. Je trouve que c’est très original, il y a quelque chose d’artistique qui me plaît bien.

GN: Le café en grain nécessite pour le consommer, un moulin ou une machine automatique. Est ce un frein pour toi?

Jess: Actuellement oui car je ne suis pas équipée, mais avec ce que j’ai découvert aujourd'hui chez vous, ça donne envie d’investir dans une machine automatique ou un moulin pour avoir un peu plus de plaisir dans ma consommation de café. Je pense qu’avec la quantité de café que je bois, c’est forcément intéressant, je vais faire ma liste au père Noël ;)

Abstraction sur carré, stylo noir, 9 x 9 cm
Oiseau s’envolant, crayon et stylo noir, 21 x 29.7 cm
Rose-gorge, crayon, feutre et stylo noir, 21 x 29.7 cm

GN: Peux-tu me parler de toi, quel est ton parcours et quelles sont tes influences ?

Jess: Pendant le gymnase j’ai fait un diplôme artistique puis une formation de photographe à Vevey au CEPV. J’ai toujours été  très intéressée par les bandes dessinées, plus particulièrement par Bilal et Loisel. Je me suis orientée dans la photographie car il fallait faire un choix professionnel et ça restait dans le domaine artistique. Je puise mes influences sur les réseaux sociaux, je collectionne les images qui me plaisent sur Pinterest! 

GN: Peux-tu nous expliquer ta démarche artistique ?

Jess: J’habite à la campagne, mes voisins sont la forêt, les oiseaux et les animaux. J’adore la nature! C’est une source d’inspiration qui me parle et qui me fait du bien. J’aimerais beaucoup faire de la photographie animalière et explorer le monde du vivant. Je travaille d’après photo mais j’aime ajouter ma touche personnelle.

GN: Quelles sont tes techniques de création ?

Jess: Je travaille beaucoup à la main, je fonctionne à l’ancienne. J’aime mixer les techniques; les crayons, la couleur et j’ajoute mon style grâce à mes connaissances en photographie.

GN: Projettes-tu d’exposer tes œuvres ? As-tu une exposition actuellement ?

Jess: J’aurai dû, mais la situation spéciale de cette année avec la COVID 19 a tout bloqué. J’ai exposé mes œuvres au LOCAL à Vevey, en 2016. J’ai un site Internet et Instagram également. Je projette de faire une exposition l’année prochaine.

GN: Tu as réalisé un dessin pour Grain Noir, un colibri qui vient butiner une fleur d’hibiscus, peux-tu expliquer ta méthode de création, que t’inspire ton dessin ?

Jess: Je cherchais quelque chose de léger. Le colibri est un oiseau très intéressant: il est fin, léger. La fleur d’hibiscus représente la générosité de la nature, je trouve que ce couple est très beau, il y a quelque chose d’onctueux, de fragile et de délicat. Le thème me parlait beaucoup et j’ai adoré travailler sur ce projet. Le côté unique et exclusif valorise mon travail.

GN: Nous vivons une drôle d’époque, comment imagines-tu les modes de consommation de demain et pourquoi est ce important pour toi ?

Jess: Je trouve que c’est important de sensibiliser davantage les gens à consommer local et moins aller chez les gros, sans citer de nom. Je trouve que c’est important de valoriser l’aspect humain, le travail et l’artisanat. Comme vous l’avez fait avec moi par exemple. J’ai été super contente que vous ayez fait appel à moi.

GN: Est-ce que tu consommes du café ?

Jess: Oui je suis une grande buveuse de café (rires) même si je ne suis pas une experte! J’ai beaucoup à apprendre à ce sujet. J’en bois au travail comme à la maison.

GN: Et que recherches-tu dans ces moments où tu consommes du café ?

Jess: Des fois c’est une simple habitude, j’aime le boire seule et aussi avec d’autres personnes. Je trouve que le moment du café est très convivial. Le café rythme les journées. J’ai envie de découvrir de nouvelles sortes de café et d’augmenter mon plaisir et la variété des produits en fonction de l’humeur, du temps qu’il fait, etc.

GN: Maintenant que tu as pu déguster nos cafés, que t’évoquent Les cafés Grain Noir ?

Jess: J’ai bien aimé goûter tous ces cafés, c’est assez intense comme café, ça semble classe et on voit que c’est un produit de qualité, qui tend au haut de gamme mais qui reste accessible financièrement.

GN: Grain Noir torréfie uniquement des Arabicas pure origine : Sais-tu ce que c’est ?

Jess: Je connaissais le nom d’arabica mais je ne savais pas ce que cela voulait dire. Maintenant que je connais cette variété de caféier, je vais un peu plus regarder les origines des cafés que j’achèterai.

GN: Reconnais-tu les différences aromatiques entre les cafés que tu as pu déguster?

Jess: Oui, J’ai trouvé le Costa Rica un peu plus corsé que l’Indien. Lorsque tu m’as proposé les deux réglages avec l’indien, je ne savais pas que les réglages de la machine avaient autant d’incidence sur le goût du café.

GN: Nous venons de changer le design de nos paquets. Comment les trouves-tu, qu’est ce que cela t’évoque?

Jess: C’est très différent de l’ancien, on passe dans un autre univers, du noir au blanc. Ça fait penser à quelque chose d’aérien, de plus léger. Le packaging noir fait chic, mais le nouveau, plus coloré je le trouve plus féminin. Je trouve que c’est très original, il y a quelque chose d’artistique qui me plaît bien.

GN: Le café en grain nécessite pour le consommer, un moulin ou une machine automatique. Est ce un frein pour toi?

Jess: Actuellement oui car je ne suis pas équipée, mais avec ce que j’ai découvert aujourd'hui chez vous, ça donne envie d’investir dans une machine automatique ou un moulin pour avoir un peu plus de plaisir dans ma consommation de café. Je pense qu’avec la quantité de café que je bois, c’est forcément intéressant, je vais faire ma liste au père Noël ;)

Cet article vous a-t-il été utile?
Publié dans: Créations Grain Noir

Laissez un commentaire

Code de sécurité